Page en cours de chargement

Contact

Association Française de la Cystite Interstitielle

adresse administrative :

7, avenue du Rocher

94100 SAINT-MAUR

E-mail : ci_france@hotmail.com

Sondage
A quelle action, parmi les propositions suivantes, attacheriez-vous le plus d'importance ?
 
1. Comprendre la ou les causes de la cystite interstitielle
2. Faire mieux connaître la maladie auprès des professionnels de santé
3. Rencontrer d'autres malades et échanger expériences et solutions
4. Mieux informer mes proches et avoir du soutien
5. Etre informé des avancées de la recherche
6. Tous ces aspects sont importants
7. Rien de tout cela n'est vraiment important, je veux juste guérir
Résultats
Sujet n°328 "pousser" en urinant
    par fafa le 05/07/2006 @ 11:14
Je note dans beaucoup de messages que certaines sont obligées de "pousser" pour uriner. Je fais partie de celles qui ont fréquemment du mal à uriner. Surtout avant qu'on m'enlève les ulcères au laser, il m'est arrivé de devoir rester une heure et même plus sur les toilettes avant de pouvoir déclencher une miction. Il m'est aussi arrivé de devoir aller aux urgences de l'hôpital me faire sonder car j'étais totalement bloquée (ça m'est arrivé en situation de stress). Mon urologue m'a prescrit des beta-bloquants (genre urion, xatral...) que j'ai mal supprtés car ils me faisaient baisser une tension que j'ai déjà basse, mais de fait le traitement améliorait la situation.  Je n'ai jamais essayé de m'auto-sonder mais je sais que je devrais le faire, c'est une excellente solution. En revanche, il y a quelque chose que j'évite absolument, même si la tentation est souvent très grande de le faire, c'est pousser pour uriner lorsque j'ai le sentiment que ma vessie a du mal à se vider, ou en fin de miction pour "terminer" quand j'ai encore une sensation de vessie pleine. Si jamais j'ai le malheur de me laisser aller à pousser, je suis sûre à 100% que la prochaine miction va revenir à toute vitesse, souvent dans les 5 minutes qui suivent, et que ça va déclencher un cycle de douleurs. Au contraire, je m'efforce de me détendre au maximum pour laisser aller la miction naturellement, surtout sans pousser, au contraire en détendant tous les muscles. Ca prend  parfois un peu plus de temps pour uriner mais c'est payant car j'ai toutes les chances de ne pas avoir mal ensuite et de ne pas avoir besoin de retourner tout de suite aux toilettes. Il faut un petit effort de volonté pour ne pas pousser en fin de miction (la tentation de vider la vessie le plus complètement possible est grande), j'essaie de me convaincre qu'en laissant l'urine sortir toute seule la vessie se videra aussi bien que si j'avais poussé comme on presse un éponge. Quelquefois, quand j'ai vraiment du mal à uriner, je creuse le ventre pour laisser agir les muscles abdominaux et uriner par pression sur la vessie (ce qui n'est déjà pas très bon) mais surtout je me retiens de pousser en utilisant les muscles du pelvis. J'ai entendu dire à plusieurs reprises que c'était très mauvais et je l'ai constaté. Je me demande souvent si une rééducation chez un kinésithérapeute pour apprendre à relacher les muscles et notamment les sphincter ne pourrait pas nous aider : la technique inverse (renforcer les sphincter) existe pour soigner l'incontinence, le contraire devrait être possible ? Y en a t-il parmi nous qui ont tenté une rééducation ?


Françoise


Réponse n°1 par FlorenceG le 05/07/2006 @ 18:50

Bonjour,

je n'ai pas encore trop de problèmes pour uriner mais c'est vrai que parfois je me force un peu à vider la vessie ce qui semble irriter mon urètre par la suite.J'ai uniquement fait de la rééducation après mes accouchements mais mon problème a toujours été de détendre les muscles des sphincter.D'ailleurs j'ai aussi apparemment un col de l'utérus très tonique ce qui m'a valu de longues dilatations pour mes acouchements...peut-être n'y a t-il pas de lien mais chez moi c'est une zone difficile à détendre...je  pense cependant que la relaxation, le yoga, la sophro peuvent aider à prendre conscience de ces zones à mieux se détendre.

FlorenceG

Réponse n°2 par pc_ni33 le 06/07/2006 @ 08:27

Bonjour fafa et tout le monde

Je pense que tu nous donnes une bonne idée en ce qui concerne le fait de ne pas "pousser" pour uriner. C est vrai que à chaque fois ça me déclenche des douleurs. Quant au fait de vouloir à tout prix vider sa vessie entièrement, ça m arrive tout le temps, vu que j ai toujours l impression d avoir envie même lorsque j ai théoriquement fini d uriner et dès que je ressors des toilettes.

Après avoir lu ton post hier, j ai essayé de le faire. J ai bien sûr passé plus de temps aux toilettes, car c est difficile pour nous d avoir une miction tout de suite. Dommage que ce ne soit pas toujours possible. Je vais vous faire rire.

Imaginez une sortie prévue pour disons 14h, je commence à m installer sur les toilettes vers midi avec mon plateau repas pour être prête à l heure dite.

Trêve de plaisanterie. Je vais continuer à essayé cette méthode si elle atténue les douleurs et les fréquences, c est ça de gagné. Merci fafa.

Le problème que je rencontre et dont j ai parlé avec mon médecin traitant hier est le suivant. Je lui disais que si je me retenais trop longtemps, j avais tellement mal qu après j avais vraiment des difficultés à uriner et c est là que j en arrivais au blocage et par conséquent au sondage !. Et là, ç est en contradiction avec ce que l urologue m avais dit après l hydrodistention. Je devais tenter de me retenir pour garder une capacité vésicale "correcte".

Donc, je ne sais plus de quelle manière je dois agir. Me retenir ou pas ?

De même, j ai tendance à éviter de trop boire pour ne pas "squatter" et de ce fait mes reins me font mal. C est difficile de jongler avec tout ça !

Bises

Martine


Je ne changerai peut être pas le monde, mais le monde ne me changera pas. JJG

Réponse n°3 par marieninou le 22/07/2006 @ 02:23

Bonjour Martine,

Dans mon cas si je ne bois pas assez, je souffre beaucoup plus et je vais toujours aussi souvent aux toilettes, sauf que j'ai encore moins à évacuer. Avec les médicaments que l'on prend si on ne boit pas assez on risque de faire de l'insuffisance rénale. Je crois que c'est Compote qui a toujours une bouteille d'eau, je fais pareil, même si je vais chez un médecin je la prends dans la voiture.

Bises

Marie


"Là tout n'est qu'ordre et beauté, luxe,calme et volupté" Ch. BAUDELAIRE
Cystite interstitielle, radique, chimique, SPA?, Allergies

Réponse n°4 par sandrine le 26/07/2006 @ 23:32

bonsoir à toutes, il fait orage, les patits dorment malgré le bruit et moi pas alors j'en profite pour venir rapidement

 

Pour moi aussi je dois pousser pour vider ma vessie et c'est vrai que la douleur revient plus vite. Par contre, je bois beaucoup par ceque j'ai remarqué que plus mes urines sont claires et moins j'ai mal après avoir uriné. D'ailleurs, gardé une capacité vésicale est pour moi primordial et avec les tramadol et elmiron, j'y arrive. Même pendant la grossesse de mes jumeaux, je restais parfois très longtemps sans uriner  mais j'avais tellement mal que je pouvais hurler de douleurs et j'étais courbée quand j'allais aux toilettes (je me forçais et notais toutes mes mictions, l'heure, la quantité et dès que je passais en dessous de 40-50 ml, je me santais foutue alors que je savais que beaucoup d'entre nous ne pouvent pas faire de telle quantité : je suis allée une fois à 1l4 mais mon urologue m'a dit que ce n'était pas bon non plus et que je pouvais risquer une fissure de la vessie ou un truc comme ça) : Et c'est vrai que j'avais alors des difficultés à faire pipi. J'avais l'impression que quelque chose bouchait le passage et il fallait que je décontracte cette partie si je voulais que ça sorte car sinon, même en poussant, ça ne faisait rien. D'ailleurs quand le travail d'accouchement a commencé, je suis restée des heures à pleurer et crier au dessus des toilettes à l'hôpital et même au dessus du pots dans la salle d'accouchement car je sentais que ma vessie était pleine mais je n'arrivais pas à uriner. Ils ont finis par me sonder mais je refusais tant que je n'avais pas la péri car c'était ma hantise tellement mon urètre est sensible. Mon mari était impuissant et essayait de faire comprendre aux sages femmes et à l'anesthésiste mon problème mais personne ne comprenait car personne ne sait ce qu'est une ci. Il y en a même une qui croyait que j'en faisais trop et qui m'a dit qu'il y avait pire, que j'aurais pu developper un diabète gestationnel : si elle savait comme j'aurais préféré. Quit à faire un régime, je préfère mille fois pour ça que pour éviter des douleurs atroces. Bref §§§

Tout ça pour dire qu'il y a un lien entre la contraction de la zone périnéale et la difficulté pour uriner voir la douleur.

 

Il y a aussi une chose que je retiens : après les rapports, j'ai toujours eu ce sentiment que quelques choses empêchait mon urine de passer et que mon bas ventre, ma vessie, souffrait encore plus comme si elle était inflamée. Je n'ai jamais trouvé un seul mèdecin capable de me l'expliquer. Pourquoi j'ai l'impression que mon urètre est collée et empêche l'urine de descendre ????

Bon je raccroche car l'orage est là

bises à tous

sandrine


les enfants, c'est du boulot !!! mais c'est des amours !!!

Réponse n°5 par fafa le 27/07/2006 @ 16:34
Pour Martine : après mon hydrodistension j'ai posé la même question que toi à mon urologue pour savoir si j'avais intérêt ou non à me retenir le plus possible et il m'a répondu : "ne faites pas d'héroïsme!". Je pense que c'est du bon sens. Par ailleurs, j'ai lu depuis sur les sites américains que la technique de se retenir un petit peu plus chaque jour pour augmenter la capacité vésicale n'est utilisable que dans le cas des CI non douloureuses.


Françoise


DébutPrécédent [ 1 2 3 4 ] SuivantFin

[ Retour à la liste des sujets ]

Recherche




Connexion...
  Membres: 484

Pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 15

Total visites Total visites: 939981  
Record Record 20

Le 27/03/2011 @ 23:53

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
6660 Abonnés
^ Haut ^

GuppY - http://www.freeguppy.org/    Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL   GuppY - http://www.freeguppy.org/